De garde à la maternité. La nuit s’annonce calme mais la sonnerie du téléphone résonne peu après minuit.
Au bout du fil, une voix masculine, un peu stressée. Je m’attends à la description circonstanciée des sensations de sa compagne, contractions ? perte des eaux… ?

Mais il ne s’agit pas d’accouchement. Leur bébé est né il y a quelques semaines et ils viennent, pour la première fois depuis sa naissance, de faire l’amour. Soucieux de ne pas démarrer rapidement une autre grossesse, ils ont utilisé un préservatif. Il me précise alors, d’une voix hésitant entre inquiétude réelle et hilarité contenue, «on n’arrive pas à le retrouver!»
Un peu interloquée, j’interroge… «Vous avez bien cherché !?»
Je retiens un éclat de rire à la description de leurs recherches effrénées… Oui, ils ont regardé partout, dans le lit que j’imagine sans dessus dessous, au sol, dans le vagin… mais aucune trace du morceau de latex.

Il se tracasse, imaginant le col de l’utérus encore ouvert, le plastique aspiré trop haut par les contractions de l’orgasme.
C'est tout à fait impossible mais, à ma proposition d'une consultation, son soulagement est perceptible.

Je les accueille donc un peu plus tard avec leur bébé sagement endormi dans sa nacelle. Ils sont charmants, souriants et un peu confus de se retrouver à étaler ainsi le retour de leur intimité conjugale.
Je ne perçois rien au toucher vaginal mais l’examen au spéculum révélera rapidement la clef du mystère. Le latex s’est tassé dans le cul de sac vaginal postérieur et il me faudra me saisir d’une pince longuette pour l’extirper sans peine.

Ils repartent rassurés et munis, du fait d’un sérieux doute sur l’efficacité contraceptive de la procédure utilisée, de la prescription d'une pilule du lendemain.

Ils s'éloignent dans le couloir mais j'ai le temps de l'entendre lancer «Ben on a plus qu'à refaire le lit pour pouvoir se coucher».


Faute de temps pour les écrire, mes billets s'espacent. Pour compenser mes irrégularités, il y a maintenant la possibilité de s'inscrire pour être averti par mail de la publication d'un nouveau texte.