Pour séduire les parents, cette maternité privée a choisi une stratégie commerciale. Ce n'est plus la qualité des soins qui est mise en avant mais l'accueil hôtelier.
Ainsi, les anciennes chambres doubles ont été rebaptisées "Suite VIP".
Le décor reste inchangé, même lino au ton fané au sol, même lit articulé bardé d’inox, même placard de contre-plaqué, même peinture défraichie aux murs. Robinetterie sonore, écran bombé de la télévision, dessus de lit synthétique … le décor n'a rien de luxueux. Mais par la "magie" du mot, d’un mini frigo, de petits fours accompagnant une demi-bouteille de champagne et de quelques autres accessoires d'éponge moelleuse… le supplément chambre seule déjà onéreux se multiplie par deux.

Tout cela ne serait que détails absurdes, hymne dérisoire à la fatuité humaine, si certains parents, convaincus de leur bon droit au vu du prix payé, ne confondaient service hôtelier et hospitalier.

C'est ainsi que l'équipe, déjà surchargée de travail, se trouve obligée d'abréger les soins des uns pour se soumettre aux ordres des autres.
Dans le même temps maltraitante et maltraitée...