3277930471_d998eb9d5d_oLes couples ayant noué des liens au fil des séances de préparation à la naissance se retrouvent avec plaisir. Chacun, une fois "son" coussin rejoint - je m'amuse de les constater si casaniers, reprenant la même place à chaque rencontre -, s'enquiert des derniers événements, partage ses ressentis, ses émotions.

Ce jour là l'ambiance est joyeuse mais ils tardent à s'installer. Il faut dire que la donne a changé. 

Ils sont passés de l'autre côté du miroir... Ils vont de l'un à l'autre tous aussi fiers et heureux de présenter leurs nouveau-nés. La dernière fois qu'ils se sont vus, les ventres étaient ronds et lourds. Aujourd'hui, ce sont aux bras des pères que pèse l'attirail apparu indispensable à cette première sortie officielle...

Ils finissent par s'asseoir, avides de partager les événements de ces dernières semaines.

L'une se met à raconter. Un accouchement serein. Arrivée paisible à la maternité, consultation d'accueil, monitoring, un long bain, un peu de ballon, une brève phase de découragement traversée grâce au soutien de la sage-femme, l'envie de pousser ...

A ses cotés son compagnon porte leur tout-petit lové contre son torse, soutenu par une écharpe de coton multicolore. Il ne la quitte pas des yeux, boit ses paroles, revit les émotions, acquiesce aux descriptions, ponctue chaque épisode d'un léger hochement de tête, transi d'amour pour la femme qui a mis son enfant au monde.

Elle termine son récit sur la phase de poussée, facile et rapide, en deux contractions nous dit-elle.

Débordant de fierté, il confirme : " Ma femme ? C’est un vrai toboggan à bébé ! "



©Photo