4440616286_7f88fbb6e4_b

C’est ma première rencontre avec cette jeune mère, juste sortie de la maternité. Une visite pour faire le lien entre le temps très entouré de l'hospitalisation et la solitude relative du foyer.

Nous faisons connaissance. J'ai tout à découvrir de son histoire ; elle ne sait pas vraiment quelle aide je peux lui apporter. Ca sert à quoi une sage-femme libérale ?

Dans son berceau, le nouveau-né commence à se réveiller. A ses côtés, un "doudou" en velours crème, museau pointu, oreilles rondes. J’hésite à voix haute entre une souris blanche et un ours polaire. Au final, il s'agirait d'un caniche.

Elle profite de ma présence pour aborder moult questions allant de la durée des pertes de sang au choix d'une contraception en passant par les consignes alimentaires. "C'est grave si j'attrape la toxo maintenant?" Je m'occupe ensuite de son bébé, examen, pesée. Elle s'installe pour le mettre au sein. Je réarrange un peu les coussins pour que sa position soit plus confortable. Encore des questions sur le rythme des tétées, la prise de poids, la fièvre, les signes qui pourraient l'alerter. Une heure se passe tranquillement.
En les quittant, je ne suis plus tout à fait étrangère à leur vie.

A ma seconde visite, c'est une girafe, facilement reconnaissable à son long cou, qui accompagne le bébé. Et sa maman me lance, gentiment ironique, "J’ai choisi cette peluche en pensant que cette fois, vous n’auriez aucun mal à la reconnaitre…" 

 

©Photo