30 septembre 2011

Soulagée

 

Elle s’inquiète : une petite anicroche dans sa contraception. Ce n’est vraiment pas le moment pour eux d’avoir un autre enfant.

Quinze jours à peine sont passés mais elle croit reconnaitre les premiers signaux de la grossesse. Fatigue, tension mammaire, elle se voit déjà enceinte et contrainte à un choix difficile.

D’où son appel inquiet. N’y aurait-il pas quelque chose à faire, là, dès maintenant ? En reprenant ensemble la situation, leur rapport non protégé a eu lieu en tout début de cycle. Son ressenti très précoce me semble plutôt découler d’un imaginaire galopant. De toute façon, il est trop tard pour une pilule du lendemain et trop tôt pour un résultat fiable de test.
Reste à patienter quelques jours dans l’attente d’un saignement rassurant. Je souligne encore que la probabilité d’une grossesse est très faible ( mais par principe, jamais inexistante…) et lui propose de passer au labo au moindre retard. Elle raccroche en me promettant de me tenir au courant.

Quelques jours plus tard, au cœur d’un estival après-midi dominical, mon portable bipe. Sur l’écran, quelques mots s’affichent : "rarement  été aussi soulagée d’avoir mes règles".
Happy end.

Et du chaud dans le cœur qu’elle ait pris le temps de m’envoyer ce discret SMS, devinant que je serai soulagée pour elle.

 

PS : Elle est plus une copine qu'une patiente car nous militons ensemble pour la naissance respectée. Je serai "peut-être" moins attendrie si je croulais sous les SMS m'annonçant la fin de cycle de chaque femme fréquentant notre cabinet...

 


 

Rappel : Sages-femmes maltraitées, naissance en danger

(lire par exemple ici)

Rendez-vous mardi 4 octobre à 11h devant la gare Montparnasse !!!

 


Posté par 10lunes à 09:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :