12 février 2013

Gagner

4332176853_c30acde1f4_b

Nous proposons aux parents de les suivre à la sortie de la maternité. Un accompagnement postnatal de quelques semaines qui permet de répondre aux interrogations multiples, de soutenir un allaitement, d'accueillir les inquiétudes, les doutes, la fatigue, les grands bonheurs et petits malheurs coutumiers de l'arrivée d'un nouvel enfant.

Ce bébé et sa famille sont suivis par une collègue. Absente cette semaine, elle m’a demandé d’assurer l’intérim.

Les débuts ont été chaotiques, obligeant à conjuguer mises au sein, biberons de lait maternel et de lait artificiel. L'examen de l’enfant est depuis tout à fait rassurant, il est tonique, vigoureux et la balance confirme à nouveau une prise de poids plus que correcte. Mais bien que la courbe monte en flèche, ses parents restent très vigilants au rythme et heures des tétées et biberons.

Je glisse que l’on pourrait sûrement simplifier un peu maintenant que tout s’est normalisé, supprimer le lait artificiel, augmenter les mises au sein.

Je sens le blocage et  n'insiste pas, liant leur réticence à mon irruption dans une relation établie de longue date avec une autre sage-femme.

Elle me donnera la bonne clef peu après. "Je sais bien que je suis trop fixée sur le poids, que tout va bien, que je pourrais supprimer les biberons progressivement. Mais, et elle me désigne son ainé - atteint d’une pathologie assez lourde - petit bonhomme rieur occupé à faire rouler ses camions entre les pieds des chaises,  le premier signe de sa maladie, ça a été la perte de poids."

 

 

©Photo

 

Posté par 10lunes à 08:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


09 août 2011

Une question de balance

 

Ils ont quitté la maternité au quatrième jour, un peu malmenés par une équipe préoccupée par leur bébé qui perdait toujours du poids. Seule l’assurance d’une consultation le lendemain a évité la sortie contre avis médical.

Les voilà donc tous les deux, presque étonnés de se retrouver dans ce lieu, devenu familier au fil des mois de la grossesse, avec ce nouvel interlocuteur, leur enfant.

Mes mots de bienvenue résonnent dans le vide. Ils restent silencieux, déjà tendus dans l’attente du verdict de la balance. Je m’incline devant ce préalable imposé à toute conversation et commence à examiner leur nouveau-né. Il me parait en pleine forme, bon tonus, pas d’ictère, une couche pleine … Je détaille ces informations rassurantes au fur et à mesure à voix haute.
Mais ils n’attendent qu’une seule chose, le chiffre.

Espérant les dérider, j’annonce me dépêcher de m’acquitter de la pesée pour les voir retrouver la parole. Leur silence confirme que je n’obtiendrais rien d’autre que quelques grommèlements anxieux tant que le poids n’aura pas été annoncé.
Je pose le bébé sur la balance : il a pris 60 g.
Je clame la bonne nouvelle et commence à le rhabiller.
Le silence persiste. Je cherche le regard de sa mère.
- « Tu me crois ou tu as besoin de le vérifier toi-même ? »
Son sourire contraint montre que ma tentative d’humour ne passe pas.

Alors, j’enlève le body, détache la couche et repose son enfant sur le pèse-bébé. Je m’efface sur le coté pour lui laisser la place. Lentement elle se lève et vient contempler le chiffre qui s’affiche.

Enfin, elle sourit.

 

Posté par 10lunes à 09:21 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 avril 2011

Projetés

Parents d’un petit garçon, ils attendent avec bonheur leur second enfant. Ils n’ont pas souhaité connaitre son sexe lors des échographies. Dans l’attente de sa découverte, ils ont choisi avec soin deux prénoms.
Le jour de la naissance, c’est un second garçon qu’ils accueillent avec émotion.

A la très rituelle question «Comment l’appelez-vous ?»
Ils annoncent fièrement «Hugo».

Bref silence dans la salle de naissance.
Puis l’auxiliaire de puériculture s’aventure à souligner : «Hugo, vous en êtes certains ? Vous ne craignez pas que…?»
Le regard des parents se fait interrogateur. Que pourraient-ils craindre de ce si joli prénom ?

Il faudra donc qu’elle précise un peu plus.
«Comme votre ainé s’appelle Victor… Victor et Hugo...»

Le sourire des parents s’efface un peu. Ils n’y avaient pas pensé.
Présents à leur premier enfant, attentifs à cette seconde grossesse, ils n’avaient pas encore fait ce pas.
Imaginer leur vie avec deux enfants.

Posté par 10lunes à 08:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2011

Mise en situation

Enceinte de leur premier enfant, elle me raconte leur récent trajet en voiture, lui au volant, elle à ses cotés.
Pendant tout le voyage, jetant des coups d’œil dans le rétroviseur ou se retournant brièvement vers le siège arrière, il s’est adressé à un enfant imaginaire.
- Jules, ca suffit !
- Emma, tu veux qu’on chante une chanson ?
- Victor, oui, on arrive bientôt !

Une façon pour ce trentenaire qui peine encore à se sentir adulte de se projeter en père de famille ?
A la fois hilare et un peu confus, il tient à s'expliquer : Je voulais tester pour voir comment ça sonnait…

 

Posté par 10lunes à 08:09 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :