11 juin 2012

L'intrus

674840669_12d761d006_z

Il y a plus de trente ans, elle franchissait le seuil du ministère de la santé, sa fille de quelques mois dans les bras. Elle venait, avec d’autres sages-femmes, défendre la possibilité pour elles d’accéder au plateau technique des maternités.

Le garde à l’entrée ne s’est pas offusqué de la présence de ce bébé. Il a simplement prié sa maman de ne pas encombrer les bureaux ministériels du couffin qu’elle avait pris soin d’emmener. Le berceau a donc été remisé dans un coin de l'accueil, le temps du rendez-vous…

Après la réunion, en traversant le hall, un attroupement d'uniformes bleu marine attire leur attention. Quelques mots s’échappent du groupe, rapt, bébé abandonné… A l'origine de ces hypothèses inquiétantes, le couffin forcément déserté qui attend le retour de l'enfant et de sa mère. Se frayant un passage parmi les uniformes, elle recouche son bébé et rassure ainsi la maréchaussée.

Bien des années plus tard, une autre sage-femme, jeune mère elle aussi, doit se rendre au ministère de la santé. Elle porte sa toute-petite en écharpe, tout contre elle. L'enfant dort paisiblement.

Mais le garde a changé et les mesures de sécurité sont devenues strictes. Sacs et valises passent au scanner et le portique oblige à se délester des téléphones et clefs qui font sonner le détecteur de métaux. Les procédures sont bien rodées.

Mais un bébé ? Que faire de cet inhabituel visiteur ?

Il faut en référer au responsable. Bien embêté le responsable ! Plusieurs coups de fils seront nécessaires pour obtenir le sésame. Le thème de la réunion - l'accompagnement des débuts de la parentalité - permet de dénouer l'épineuse question. Les bébés sont au final tout aussi concernés par le sujet que parents et professionnels !

Présence maternelle rassurante et sein à volonté, à aucun moment, le nourrisson n'a "perturbé" la séance.
Cela vaudra à sa mère chaleureuses félicitations et remerciements étonnés...

 

©Photo

 

 

Posté par 10lunes à 09:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,