3158417292_268a14c8d7_bIls reviennent de la seconde échographie. Comme souvent, la position foetale n'était pas optimale et le praticien peinait à observer / vérifier /mesurer tout ce qui se doit de l'être lors de cet examen.  

Tant peiné qu'il renonce. Reposant sa sonde avec un sourire un peu contraint, il annonce aux parents que décidément non, il ne parvient pas à voir tout ce qu'il doit voir. Il leur propose d'aller faire un petit tour et de revenir dans une heure. En attendant que ce bébé fasse preuve de bonne volonté, il va prendre les patients suivants.

Ce n'est pas tout à fait ainsi que le couple a prévu de passer son après-midi mais quand il faut... Ils vont docilement marcher dans les rues enguirlandées pour revenir à l'heure dite.

Il y a comme une impression de déjà vu quand elle s'installe dans la petite salle quittée un peu plus tôt. Les mêmes gestes pour enlever son manteau, le poser sur la chaise, relever son pull, baisser son pantalon... la même giclée de gel glacé accompagnée de la même annonce rituelle "C'est un peu froid".

L'échographiste, tout en s'inquiètant de savoir si la promenade a été bonne, s'empare de la sonde, la pose sur le ventre rebondi et s'exclame " Mais il a pas bougé l'animal ! "

C'est à ce moment que le père interrompt son récit détaillé pour remarquer ironiquement... "C’est déjà un peu difficile de m’imaginer papa alors que j'arrive même pas à me représenter le bébé mais franchement, le qualificatif d’animal, ça m'aide pas !".

 

©Photo